Tout le reste
Le printemps fleurit en automne
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
printemps1

Le Printemps républicain, créé avec un succès d’affluence en mars 2016, organise sa réunion de rentrée le 21 septembre 2016, veille de l’automne, hommage d’une saison à une autre, comme pour indiquer que la République ne peut se donner un destin de feuille morte, mais qu’au contraire la sève qui la nourrit doit continuer à l’irriguer à tout moment, y compris dans cette période compliquée de campagne présidentielle, s’annonçant sous des auspices identitaires peu reluisants. S’il ne m’appartient pas de défendre, ni même d’expliquer, ce qu’est ce mouvement (sans être (suite…)

Culture Fabrique
Rentrée américaine
0
, , , , , , ,
rentréelittéraire

Lorsque je suis en avance à une réunion ou que j’ai du temps à tuer entre deux rendez-vous, j’adopte la fâcheuse manie de pousser la porte d’une libraire à proximité, d’en parcourir les rangées entre les tables et d’en ressortir avec deux ou trois ouvrages que je n’avais pas du tout prévu d’acheter. Hélas, je dispose de plus de temps pour acquérir des livres que pour les lire. Il n’y a guère d’habitude plus agréable que de flâner entre les rayonnages, feuilleter les nouveautés de la rentrée, retrouver des œuvres (suite…)

Phynances
Ceteris paribus
0
, , , , , , , , , , , , , , , , ,
ceteris1

Nous avons tous nos raisonnements qui nous tiennent à cœur et que nous avons du mal à expliquer aux autres. Cela énerve. On essaie de se faire comprendre, de convaincre, de démontrer, mais, pour une raison ou pour une autre, cela ne passe pas. Pourtant, ce qui se conçoit bien s’énonce clairement. Hélas, nous ne parvenons pas toujours à nous exprimer aisément : quelque chose nous échappe. C’est un peu comme dans ses mauvais rêves où on tente de parler sans y arriver, impossible d’articuler une syllabe, on voudrait alors essayer (suite…)

Tout le reste
Ce sentiment de l’été
0
, , , , , , , , , , , , ,
été3

C’est le titre d’un des plus beaux films de l’année dernière, sur la perte et le deuil,  vécus dans trois villes différentes, comme autant d’étapes, menant de la sortie du tunnel sombre de la dépression au soleil réparateur et consolateur. Les cinéastes arrivent à rendre l’été triste – même provisoirement. C’est également le cas des poètes  : « Tristesse d’été » s’intitule un beau poème de Mallarmé, qui contient ce vers magnifique : « De ce blanc flamboiement l’immuable accalmie (…) » Et chez Verlaine, « l’allégorie » de l’été est engourdie.   C’est étrange, car l’été (suite…)

Culture Fabrique
Avignon 2016 ou l’art de manipuler les masses
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
manipulation

L’édition 2016 du festival d’Avignon fut placée sous le signe démoniaque de la manipulation. Par rapport à l’année précédente, la première de l’ère Olivier Py, la cohérence s’est accrue, et un fil conducteur – bien sûr non systématique, c’est le propre d’une programmation de laisser la part belle à la prolifération – apparaît plus clairement qu’en 2015, en écho sourd avec l’actualité, autour de la montée des extrêmes, de l’emprise du populisme, de la radicalité  religieuse. La violence, la guerre, la politique ont déjà été au cœur d’éditions antérieures, mais (suite…)

Culture Fabrique
Le 4e mur est-il tombé ?
1
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
4ememur

De plus en plus fréquemment, lorsqu’on entre dans une salle de théâtre, les comédiens sont déjà sur scène, en train de lire, de fumer, de bavarder, comme si on les dérangeait dans leurs activités quotidiennes. Cela créée un effet de réel, une impression d’irruption dans la vie des autres, le sentiment d’interrompre quelque chose en cours.  Ils nous accueillent chez eux, dans leur univers, dans un espace où ils sont déjà là ; ce n’est pas nous, qui, plus ou moins bien installés dans un fauteuil, attendons que le rideau s’ouvre, (suite…)

Tout le reste
Je n’irai pas à Nuit Debout
7
, , , , , , , , , , , , ,
Nuitdebout1

Plusieurs de mes connaissances m’invitent ou m’incitent à aller faire un tour à Nuit Debout, place de la République, que désormais j’évite soigneusement, depuis maintenant un peu plus de quinze jours.  Il se passe quelque chose, c’est intéressant, cela traduit une crise politique, c’est un mouvement spontané et sympathique de citoyens, etc.  me disent-ils en chœur. Je ne nie pas la sincérité d’une partie des participants. Cependant, pour couper court à ses sollicitations généreuses, je prends la peine d’écrire que, certains de mes amis ont beau insister, je n’irai pas (suite…)

Phynances
Le sens de la réforme
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
flèche3

Qu’il soit finalement adopté ou non, revu et corrigé ou non, le projet de loi travail porté par Myriam El Khomri incarne presque à la perfection le rapport de la France à l’idée même de réforme, dans sa grandeur et ses petitesses : soutien et opposition a priori, échanges d’arguments confus, invisibilité des enjeux profonds, blocage, approximations dans les deux sens, bref un condensé des difficultés à réformer notre beau pays. Si je partage entièrement les principes qui sous-tendent ce projet de loi (adaptation aux conditions du travail au 21ème siècle, (suite…)

Tout le reste
Nouveau roman national
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
romannational

Depuis 25 ans, les soubresauts identitaires n’en finissent pas. Une série de crises différentes secoue notre pays comme un prunier, et tous les fruits, toutes les fleurs sont par terre, bientôt les feuilles et les branches vont suivre. Cela est moins poétique que chez Verlaine : ne subsistera qu’un tronc desséché. 1992, le référendum sur l’’Union Economique et Monétaire est adopté de justesse ; 1995, une première vague d’attentats islamistes traverse la France ; heureusement en 1998 notre équipe gagne la coupe du Monde, mais en 2002 Le Pen est (suite…)

Tout le reste
Les sommets du triangle
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
triangle6

Une partie de la gauche va donc passer les prochains mois à s’échiner sur une primaire qui n’aura probablement pas lieu ou alors dans des conditions telles qu’elle ne servira à rien, une autre à pronostiquer la possibilité ou non pour le président sortant de se représenter et à échafauder des hypothèses qui seront démontées les unes à la suite des autres, oubliant, l’une comme l’autre, que l’essentiel se joue ailleurs, à savoir la redéfinition du progressisme au 21ème siècle. Contrairement à ce qui est souvent écrit et à ce (suite…)