Transportés
Communiqué de presse relatif à l’achat de nouveaux bus RATP voté par le STIF
1
, , , , , , , , , ,

stif1

Le conseil d’administration du STIF a examiné le 11 décembre le programme de renouvellement des bus de la RATP pour les années 2014 et 2015.

Ce programme, portant sur l’achat d’environ 800 bus, comprend des avancées notables pour améliorer la qualité de l’air et réduire la pollution. Il prévoit l’achat de plusieurs centaines de bus hybrides, d’une centaine de bus au gaz naturel ainsi que l’équipement expérimental d’une ligne complète en bus électriques standard. L’amendement présenté par Jean-Paul Huchon et les élus de gauche réaffirme l’objectif à terme de sortie du diesel du parc bus de la RATP en précisant qu’aucun nouveau marché ne pourra être passé pour l’achat de bus diesel. Nous soutenons ces mesures.

Néanmoins, les élus représentant l’exécutif parisien n’ont pas pu voter favorablement la délibération et l’amendement proposés qui ne prévoient aucune disposition concernant les marchés en cours. Ainsi la RATP va continuer de recevoir, en 2014, 260 bus standard diesel et 65 bus articulés diesel soit au total 325 bus, prolongeant jusqu’en 2030 la circulation de bus diesel sur l’ensemble du réseau RATP, ce qui n’est pas acceptable.
Alors que nous traversons un nouvel épisode d’alerte à la pollution aux particules fines dont le caractère cancérigène certain est démontré depuis plus de 18 mois par l’Organisation mondiale de la Santé, notre première priorité  doit être la santé des personnes. Il convient de stopper tout nouvel achat de bus diesel et d’engager une transition rapide vers d’autres technologies moins polluantes et porteuses d’avenir.

Le parc bus de la RATP (près de 4500 véhicules), propriété du STIF, doit être exemplaire et en pointe en matière d’efficacité environnementale. Son renouvellement et sa mutation rapides vers des véhicules hybrides, électriques ou au gaz constituent un formidable levier d’activités et d’innovation pour les industriels français et européens. Les deux lignes de quartier mises en service par la Mairie de Paris dans les 17ème et 15ème arrondissements circulent déjà avec des bus 100 % électriques.

Toutes les métropoles sont aujourd’hui confrontées à la nécessité de renouveler leurs bus et autres véhicules de service public pour réduire la pollution de l’air. Il faut désormais dépasser le stade des expérimentations en systématisant l’achat de bus non diesel, c’est-à-dire donner sans attendre un signal net et fort pour une transition écologique.

0

Vous aimerez aussi

vile1

La haine des villes ? Vive la ville !

Le conseil d’administration du STIF a exami...

Lire la suite
voyage1

Le goût infini du voyage

Le conseil d’administration du STIF a exami...

Lire la suite
Vélib

Le gouvernement prend un bon tournant pour le vélo !

Le conseil d’administration du STIF a exami...

Lire la suite

1 commentaire

  • billard dit :

    en tant que mère de famille, on ne peut qu’adhérer à cette tribune…c’est juste une question de santé publique….

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *