Transportés
Il n’y a pas que le diesel qui fume !
0
, , , , , , , , , ,

pollutionparis2Comme à son habitude, Madame Kosciusko-Morizet laisse entendre que la Mairie de Paris est restée bras ballants depuis 12 ans. Aujourd’hui, c’est sur la question de la pollution et plus particulièrement sur la pollution émise par les bus de la RATP que notre action est mise en cause. Au risque de la décevoir, ce sujet n’a pas été laissé en friche, loin s’en faut.

En novembre dernier, le Maire de Paris annonçait au Conseil de Paris sa volonté de ne plus acheter de bus au diesel. Cette volonté a été réaffirmée dès le mois de décembre par les élus de la majorité parisienne siégeant au STIF. Au cours de cette séance, les élus parisiens et régionaux de gauche se sont mobilisés pour lancer un plan de renouvellement accéléré des bus en Ile-de-France. Le STIF s’est engagé à présenterce plan, au plus tard, pour l’été. Il devra tout à la fois permettre de radier les bus les plus polluants dans les meilleurs délais, tout en engageant, sans délai, une politique d’achat à marche forcée de bus non diesel. Ne traitons pas cet enjeu grave de santé publique avec légèreté et désinvolture. Ne laissons pas croire que des incantations précipitées suffiront à régler le problème.

Comme responsable politique, je connais les conséquences du diesel sur la santé et c’est avec gravité et sérieux que nous avons décidé de prendre le problème à bras le corps, ce que la droite n’a jamais su engager ces dernières années. Madame Kosciusko-Morizet a appartenu un Gouvernement qui a mené sans discontinuer une politique favorable au diesel et pénalisante pour le développement de l’énergie photovoltaïque et les bornes électriques. Elle a ainsi refusé de soutenir la mise en place le réseau Autolib’ (aucune subvention ADEME) et bloqué la réalisation des bornes dans les parcs de stationnement en sous-sol.

Enfin, à l’occasion de son prochain Conseil, le STIF annoncera une recette exceptionnelle de 100 millions d’euros pour le budget 2013. Je me prononcerai pour que ce buget exceptionnel soit entièrement affecté au plan de renouvellement des bus. Et, pour aller encore plus loin, je demanderai à ce que ces 100 millions d’euros servent à financer une vague d’achat sans précédent de bus uniquement non diesel. La politique de dédieselisation des bus de la RATP que porte la Ville de Paris se traduira ainsi dans les faits dès cette année.

0

Vous aimerez aussi

vile1

La haine des villes ? Vive la ville !

Comme à son habitude, Madame Kosciusko-Morizet la...

Lire la suite
voyage1

Le goût infini du voyage

Comme à son habitude, Madame Kosciusko-Morizet la...

Lire la suite
Vélib

Le gouvernement prend un bon tournant pour le vélo !

Comme à son habitude, Madame Kosciusko-Morizet la...

Lire la suite

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *