Transportés
Petite reine et petite sirène
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

veloclassement2Au moment où commencent les travaux pour créer une piste cyclable sur les Champs-Elysées, un classement d’origine danoise met Paris en 14ème position des villes favorables au vélo, la 3ème pour les villes françaises, derrière Nantes et Bordeaux, la 10ème des villes européennes, mais 2ème des métropoles mondiales derrière Tokyo.

Le commentaire mérite d’être cité en intégralité : “The second global mega-city on the list after Tokyo, Paris continues to impress. If every city had political vision like Paris, regarding liveable cities, the world would be a better place. Paris has left London and New York in the dust over the past 6 years. In particular, New York is making efforts to catch up, but Paris’ commitment to improving conditions for Citizen Cyclists remains strong. The city’s bike share system remains a success and an impressive number of stretches feature bicycle infrastructure.

With 30 km/h zones and the removal of archaeic expressways along the river, bicycle traffic will benefit. The fantastic role of the bike share system in the nightlife shows that the citizens are embracing the bicycle for all purposes. Nobody would have thought that Paris could have done all it has done but the city continues to pinch us to tell us we’re not dreaming.”

On en rougirait presque : « si chaque ville avait la même vision politique que Paris, le monde serait un endroit meilleur », « le système de vélos partagés reste un succès et un nombre impressionnant de voies comprennent une infrastructure cyclable » ou encore « on se pince pour voir qu’on ne rêve pas », j’en passe et des meilleures. Paris laisse Londres et New-York loin derrière… Le soutien à la reconquête des voies sur berges et au succès « fantastique » de Velib’ fait plaisir, mais ce sont surtout les encouragements à aller plus loin qui doivent servir d’aiguillons.

Le bilan depuis 2001 est impressionnant : en 10 ans la pratique du vélo a plus que doublé à Paris et, plus encore, depuis 2007 (la part de Vélib’ dans le trafic vélo était de 38% en 2011, 35 millions de déplacements effectués à Vélib’ en 2012 !). Cet essor du vélo, nous le soutenons avec la réalisation d’un réseau cyclable ambitieux (700 km en 2014), les doubles sens cyclables dans les zones 30 (215 km sont d’ores et déjà aménagés et des extensions sont en cours en 2013), la généralisation  du « cédez-le-passage au feu (ex-tourne à droite )» d’ici juin après l’expérimentation menée  dans le 10ème, 2 000 places de stationnement créées par an, la création de la Maison du Vélo (dans le 4ème), le soutien aux associations (cours d’apprentissage, etc.), et le financement de l’achat de vélos à assistance électrique (plus de 7 000 achats subventionnés !).

Nul ne doute que la culture du vélo a profondément changé à Paris. Aujourd’hui, il représente 3% des déplacements, certes loin encore de certaines villes françaises ou européennes, mais il s’approche de la voiture qui n’est qu’à 7% en part modale. Il n’est plus rare de voir des cyclistes pédaler dans Paris et les barrières psychologiques sont largement tombées. Le vélo urbain est désormais une tendance de fond.

Cette action est reconnue par le club des villes et territoire cyclables où Paris joue un rôle actif. Les réunions et rencontres du club sont des moments importants pour faire progresser la pratique du vélo et faire évoluer les mentalités. Cela tient aussi à la personnalité et au travail de son Président, le valeureux Jean-Marie Darmian qui défend ses convictions avec panache.

Il reste pourtant des obstacles qu’il nous faut continuer à franchir afin d’encourager un mode de déplacement qui fait gagner de l’espérance de vie, réduit les coûts de la sécurité sociale, ne pollue pas et permet d’être efficace sur les distances de moins de 3kms en ville. Alors, que faire ?

  1. Continuer à sécuriser les pistes et bandes cyclables en commençant par les grands axes, pour faire tomber les dernières craintes sur la dangerosité du vélo en ville, sachant que plus il y aura de cyclistes plus ces craintes s’atténueront !
  2.  Dans le même esprit, améliorer encore davantage les continuités cyclables aux carrefours, sur les ponts et aux portes de Paris.
  3. Poursuivre l’extension des zones 30 équipées de double-sens cyclables et la création de zones de rencontre.
  4. Développer les vélostations dans les gares et y accroître le nombre des emplacements vélos, créer des locaux vélos dans les immeubles existants, parce que la peur de se faire voler son vélo reste un frein important à son développement. De manière générale, l’amélioration de l’intermodalité entre transports collectifs et vélos est une piste essentielle.
  5. Engager rapidement la mise en place de velib’ électrique, afin de faciliter les remontées dans la stations en hauteur  car, contrairement à Strasbourg, Paris n’est pas une ville plate, et les cyclistes des 13ème, 18ème, 19ème et 20ème arrondissements notamment pâtissent des pentes qui font aussi le charme de ces arrondissements
  6. Faire mieux connaître, par la communication et le soutien, les associations qui œuvrent  en faveur du vélo, comme MDB, vélorution ou l’AICV. Les ateliers de réparation en commun rencontrent un grand succès. L’ensemble de leurs actions mérite d’être connues : la possibilité de faire graver son vélo d’un numéro identifiant permettant de le restituer à son propriétaire s’il est retrouvé ou les stages pour enfants ou adultes souhaitant se mettre à la pratique du vélo en ville. Mais aussi balades, etc.

Soutenir le vélo en ville n’est pas si consensuel : il relève, comme le dit le classement de Copenhague, d’une vision politique. Car c’est œuvrer pour une ville plus apaisée, moins polluée, moins bruyante, qui rééquilibre le partage des espaces. Cessons de nous pincer, et rêvons : la petite sirène retrouve un moment ses jambes pour pédaler jusqu’à Paris et plonger dans la Seine !

0

Vous aimerez aussi

vile1

La haine des villes ? Vive la ville !

Au moment où commencent les travaux pour créer u...

Lire la suite
voyage1

Le goût infini du voyage

Au moment où commencent les travaux pour créer u...

Lire la suite
Vélib

Le gouvernement prend un bon tournant pour le vélo !

Au moment où commencent les travaux pour créer u...

Lire la suite

0 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *