Posts Tagged: Verlaine

Culture Fabrique
Le trouble des témoins – Le festival d’automne 2016
24 décembre 2016
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Le spectacle vivant est une affaire de témoins. Nous assistons, en direct, à une aventure en train de se dérouler, pièce, concert, danse, et qui est, par définition, à chaque fois identique, mais différente, comme les rêves de Verlaine. C’est une surprise, puisque ce n’est pas la diffusion d’un produit déjà fabriqué et enregistré. Comme dans un accident, tout est possible. Cependant, au théâtre, nous sommes des témoins volontaires, contrairement à la vie qui, souvent, nous force à être témoins de choses que nous préférerions, parfois, ni voir ni savoir. (suite...)
Culture Fabrique
Apollon et Dionysos
8 octobre 2016
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Le mode raisonnement binaire est un raisonnement qui convient bien au cerveau humain, et d’ailleurs notre monde informatique l’a fait triompher 0 – 1 – 0- 1 – 0 – 1 ad libitum. Certes, la grande tradition de la dissertation française exige une troisième partie, mais le classement en deux camps reste tellement plus simple, immédiat, évident. Ceux qui ne sont pas avec moi sont contre moi. Les amis de mes amis sont mes amis ; les ennemis  de mes ennemis aussi et les autres… Comme le disait une amie d’amie : (suite...)
Tout le reste
Ce sentiment de l’été
31 août 2016
0
, , , , , , , , , , , , ,
C’est le titre d’un des plus beaux films de l’année dernière, sur la perte et le deuil,  vécus dans trois villes différentes, comme autant d’étapes, menant de la sortie du tunnel sombre de la dépression au soleil réparateur et consolateur. Les cinéastes arrivent à rendre l’été triste – même provisoirement. C’est également le cas des poètes  : « Tristesse d’été » s’intitule un beau poème de Mallarmé, qui contient ce vers magnifique : « De ce blanc flamboiement l’immuable accalmie (…) » Et chez Verlaine, « l’allégorie » de l’été est engourdie.   C’est étrange, car l’été (suite...)
Tout le reste
Le jardin à la française
9 mars 2015
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , ,
La végétalisation des villes est devenue indispensable pour les rafraîchir, ce qui permettrait de gagner de précieux degrés dans le dérèglement climatique du monde. On va plus vers le foisonnement luxuriant que vers les allées poussiéreuses des Tuileries, notamment à Paris, et c’est heureux. Ces jardins à la française ont connu un succès certain, mais nous en avons notre sou. L’importation de la mode anglaise, voulue par Napoléon III, aux Buttes Chaumont, rive droite, et à Montsouris, rive gauche, rencontra d’ailleurs aussi le goût du public, qui ne se dément (suite...)
Tout le reste
Du sang, de la sueur et des larmes
31 décembre 2014
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Dans les aventures de gladiateurs, en BD (Murena), en film (Spartacus) ou en série (re-Spartacus), on aime la sueur, le sang et les larmes. On est venu pour ça. Et tout l’érotisme que ça dégage bien entendu. « Je suis l’empire à la fin de la décadence  / Qui regarde passer les grands barbares blancs… » soupirait Verlaine. Les jeux du cirque sont interdits, mais il y a des substituts : sex, drug and rock an roll. Art, alcool, aliments. Sur l’écran, le spectateur aime bien voir les personnages souffrir et se perdre : (suite...)
Tout le reste
Et si on pivotait ?
17 novembre 2014
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Derrière les péripéties diverses qui nous accablent et forment un fil continu de déconvenues variées se cache le syndrome plus prégnant que jamais de la société bloquée. Le diagnostic, pour être peu original, n’en est pas moins solidement établi, et le mal creuse les traits du malade. L’accablement n’est pas seulement lié à la conjoncture politique, économique ou sociale, les épisodes fiévreux s’expliquent par une infection, ancienne et mal soignée. De temps en temps, un fait divers, une affaire, un couac ou une statistique, viennent faire monter la température ou (suite...)