Posts Tagged: violence

Tout le reste
La planète élastique
24 janvier 2017
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
Zygmunt Bauman, l’inventeur du concept de société liquide, est mort le 9 janvier 2017. Selon lui, la post-modernité se caractérise par le passage d’une société solide, constituée d’un socle stable de règle collectives, à des relations floues, mouvantes, qui tournent autour de l’individu consommateur. Cette théorie qu’il a longuement développée dans plusieurs ouvrages a inspiré d’autres auteurs. Chacun cherche son chat, c’est-à-dire à qualifier le monde dans lequel nous vivons, et ont fleuri des thèmes comme la disruption, l’accélération, la sérendipité : incertaine, notre époque invite à l’élaboration de notions pour (suite...)
Tout le reste
Eros, Thanatos & Spinoza
20 décembre 2016
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
L’état du monde pèse sur notre moral. Je suis, comme beaucoup je crois, sur les nerfs. Je m’attriste de constater, jour après jour, des évolutions qui me désolent : je sais qu’elles dépriment tous les progressistes. Il y aurait trop d’événements à citer en 2016 : tout le monde les a en tête. Nous qui voulons croire au processus progressif de civilisation, espérons dans un avenir meilleur pour l’humanité, souhaitons un monde plus apaisé où l’émancipation de l’individu serait l’objectif partagé, nous voyons nos voeux balayés par le retour à l’état (suite...)
Culture Fabrique
Avignon 2016 ou l’art de manipuler les masses
25 juillet 2016
0
, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
L’édition 2016 du festival d’Avignon fut placée sous le signe démoniaque de la manipulation. Par rapport à l’année précédente, la première de l’ère Olivier Py, la cohérence s’est accrue, et un fil conducteur – bien sûr non systématique, c’est le propre d’une programmation de laisser la part belle à la prolifération – apparaît plus clairement qu’en 2015, en écho sourd avec l’actualité, autour de la montée des extrêmes, de l’emprise du populisme, de la radicalité  religieuse. La violence, la guerre, la politique ont déjà été au cœur d’éditions antérieures, mais (suite...)
Tout le reste
Je n’irai pas à Nuit Debout
18 avril 2016
7
, , , , , , , , , , , , ,
Plusieurs de mes connaissances m’invitent ou m’incitent à aller faire un tour à Nuit Debout, place de la République, que désormais j’évite soigneusement, depuis maintenant un peu plus de quinze jours.  Il se passe quelque chose, c’est intéressant, cela traduit une crise politique, c’est un mouvement spontané et sympathique de citoyens, etc.  me disent-ils en chœur. Je ne nie pas la sincérité d’une partie des participants. Cependant, pour couper court à ses sollicitations généreuses, je prends la peine d’écrire que, certains de mes amis ont beau insister, je n’irai pas (suite...)
Culture Fabrique
Résurgences du Roi Richard
21 juillet 2015
0
, , , , , , , , , , , , , , ,
Déterrés, les os de Richard III, ont, enfin, été inhumés en 2015, avec fausse cérémonie royale et musique funèbre. Décidément, c’est son année, et le temps où il sommeillait, dans un éternel hiver de mécontentement, sous un parking, est bel et bien achevé, car Richard III revient aussi sur les plateaux de théâtre.  Sur le devant de la scène, remis en selle, comme s’il avait enfin retrouvé son cheval ! Il est flamboyant dans le festival d’Avignon 2015. C’est l’une des plus belles pièces de Shakespeare, les plus fortes, les plus (suite...)
Tout le reste
Triomphe posthume du divin marquis
11 septembre 2014
1
, , , , , , ,
Le monde serait-il devenu sadique, ou à proprement parler, sadien ? Cette rentrée marquée par la violence, violence des affrontements en Ukraine ou au Moyen Orient, violents effondrements d’Etats, violence des polémiques politiques en France, nous invite à revisiter ce moment sous le signe du divin marquis, et des traces indélébiles qu’il a laissées. Plusieurs facteurs penchent indéniablement vers une sadisation des sociétés (nationale et internationale) dans la postmodernité. L’œuvre du marquis de Sade (je dis bien l’œuvre) est d’abord marquée par le cynisme, cynisme des puissants qui se croient tout (suite...)